Les belges ne savent pas faire que des frites ou alors ils le font de manière indépendante ! Le travail des indépendants chez nos voisins belges.

A l’heure des élections présidentielles françaises, SOSJOBER est allé étudier les modèles des pays limitrophes et il semblerait que nos voisins belges soient un exemple à suivre en ce qui concerne les travailleurs indépendants.

Appelé les “SLASHER”, référence au cumul de plusieurs professions ou titre (Musicien/Developpeur/Prof à domicile),  ce nouveau terme désigne le fait de combiner deux emplois salariés ou un emploi salarié et un emploi indépendant.

Sur une population active de 4,4 millions d’individus la Belgique compte près de 200 000 “slashers”, une croissance fulgurante qui en 12 ans à multiplier par 5 ce nombre de travailleurs indépendants.

Lorsque la population belge de “slashers” est interrogée sur la raison de cet engouement, la principale réponse est celle de la liberté et du contrôle de sa carrière avec une flexibilité certaine par rapport au statut de salarié.

Les raisons principales qui poussent les Belges à “slasher” sont très pragmatiques :

  • La recherche d’une sécurité en plus d’un emploi principal temporaire
  • La volonté d’augmenter ses revenus
  • Le désir d’entreprendre
  • Joindre sa passion à travers une activité professionnelle
  • Avoir plus de liberté et d’autonomie dans sa carrière

Mais cet essor du travail indépendant en Belgique est aussi dû à un statut social des indépendants adaptés au monde actuel et à la revolution numérique. En effet, outre proposer un régime d’imposition préférentiel de 10%, ce statut est plus flexible depuis la création jusqu’à son fonctionnement et s’adapte à tous les types de cible (étudiant/Salarié/retraité).

Le gouvernement belge a mis en oeuvre une politique d’acceptation de ces changements d’usage en adaptant une offre attractive pour les plateformes de travail indépendant et en protégeant au maximum ces “slashers”.

En effet, le “slasher” est couvert par son statut avec des droits spécifiques qui sont d’ores et déjà actés au moment où en France le débat sur la loi El Khomri faisait rage. Une assurance maladie, une assurance maternité et l’équivalence d’une assurance chomâge sont offertes à tous les indépendants et ce type de couverture est possible par l’imposition de ce statut mais aussi à la politique de la Belgique sur la transparence des revenus via les plateformes.

L’investigateur de ces changements n’est autre que le Vice Premier ministre Alexander De Croo qui déclare à l’été 2016 proposer un nouveau modèle plus adapté et qui permettra au gouvernement de récolter une partie des fruits de l’économie collaborative avec une transmission directe au FISC des flux & volumes d’affaire des plateformes sinon ces dernières ne pourront établir d’activité en Belgique.

“L’économie collaborative ou peer-to-peer est en plein essor. Les particuliers sont de plus en plus nombreux à se fournir entre eux des services via des applis ou des plateformes numériques, allant du repas à emporter au babysitting. Or, notre modèle fiscal actuel n’est pas adapté à la réalité de cette nouvelle économie. Beaucoup en ont appelé à un régime simple et transparent qui voit à présent le jour. C’est important car pour bon nombre de personnes, cela permet d’avoir une petite activité complémentaire et de s’essayer à l’entrepreneuriat à petite échelle”, a déclaré Alexander De Croo.

Entre la transparence, une facilité de gestion à la source et une volonté populaire le phénomène des “slashers” est amené à continuer à croître en Belgique.

Ce modèle belge pourrait-il inspirer nos candidats à la présidentielle… nous le saurons peut-être dans les prochaines semaines.

Matthieu Perillaud

Co-fondateur SOSJOBER

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s