Analyse du débat des 11 – Présidentielles 2017 – le point de vue du travail indépendant.

Lors du 1er débat réunissant tous les candidats à la présidentielle 2017, la question de l’emploi a été éludée en grande partie au profit de sujets liés à l’immigration ou à des grands débats sur l’union européenne.

Les programmes prévoient des augmentations de salaires, des créations de postes mais aucun des candidats n’a réellement expliquer comment cette dynamique de création d’emploi pourra être financée et par quel biais l’emploi se relancera.

Dans tous ces débats, l’équipe SOSJOBER a pu regardé d’un peu plus près le programme de chaque candidat et vous propose une petite analyse afin de mieux comprendre l’avenir du travail indépendant et donc celui des plateformes.

Emmanuel Macron :

Commençons par le candidat “En Marche” qui depuis le début de sa campagne se dit comme le candidat des entrepreneurs. Il veut nottament simplifier les démarches administratives des indépendants en disant adieu au RSI pour un régime général simplifié. Une première mesure pour les indépendants serait de doubler les plafonds pour atteindre 66 200€ pour les prestataires de service avec une réduction des charges pour les entrepreneurs… Peu de détails sur la stratégie en elle même et les conditions de cette réduction en fonction des statuts, des métiers ou de volume d’affaires.

Le régime d’auto-entrepreneur devant être un marche pied vers une activité plus pérenne depuis sa création, quelle différence va-t-on faire avec les freelances déclarés sous un statut d’entreprise SAS, SARL ou EURL…

La protection des indépendants est un des points phares de “En Marche” qui souhaite élargir l’assurance chômage à tous les travailleurs indépendants en plus de conserver les réformes de la loi El Khomri.

Enfin pour plus de transparence, un site unique verra le jour pour simplifier les démarches de création de structure et concentrer toutes les informations légales, juridiques & sociales.

François Fillon :

Avant l’annonce des programmes, le point de vue de François Fillon n’avait pas été très claire. Cependant le candidat semble poursuivre la volonté Sarkozyste et promouvoir le travail indépendant avec une section entière de son programme sur ce sujet et notamment plus de 1 million d’activité indépendantes supplémentaires sans apporter de réels détails sur les métiers, les univers, les plafonds de ces activités…

Une volonté de permettre aux entreprises de faire appel à des travailleurs indépendants et donner plus de flexibilité pour ces sociétés qui ont des besoins ponctuels tout en sécurisant le cadre contractuel existant ce qui est contradictoire de manière intrinséque.

Le plafond des micro-entreprises de service sera aussi augmenté mais pas doublé, avec un seuil de 50 000€. Le RSI sera remplacer par une Caisse de Protection des Indépendants qui gérera les contributions et l’assurance en cas de perte d’activité. Enfin pour faciliter le passage du travail indépendant à celui de salarié une structure juridique indépendante pourra être mise en sommeil sans charges.

Marine Le Pen :

Si pour les indépendants il existe un candidat qui veut simplifier le régime c’est bien Marine Le Pen avec une affiliation directe au régime général de cotisations… toutefois si cette réforme ne passe pas Marine Le Pen envisage une réforme compléte du RSI dans ce sens.

Pour faciliter la création d’activité et le développement des indépendants Marine Le Pen allégera de 10% les impôts d’une partie des travailleurs indépendants. Cette réforme semble être un premier pas pour essayer de convaincre une partie des indépendants que la candidate du FN a pensé à eux mais sans vraiment avoir une connaissance ni une stratégie claire pour l’économie & l’emploi de ces derniers.

Jean Luc Mélenchon :

Le candidat le plus théatrale de la campagne qui a un don pour la démagogie et une certaine aisance dans les débats ne se positionne que de manière légère sur les travailleurs indépendants dans son programme L’Avenir en Commun.

Toutefois pour un candidat qui souhaite une innovation en profondeur avec une 6ème république… le candidat du référendum populaire dévoile quelques pistes pour l’avenir des travailleurs indépendants avec la possibilité de choisir entre le RSI & le régime général… au vu des avantages le RSI disparaitra rapidement… Ce candidat qui valorise l’homme au profit des entreprises propose un impôt indexé sur les revenus des indépendants plus complexes avec 14 tranches avec un taux d’imposition plus élevé en plus le chiffre d’affaires l’est.

Benoit Hamon :

Le candidat socialiste s’est fait remarqué et critiqué dans son programme en proposant le Revenu Universel d’Existence ou RUE qui de fait augmentera le revenu des indépendants mais sans savoir comment ce type de réformes sera financé.

Aucune réforme sur les plafonds, les modifications fiscales… Benoît Hamon promet une réforme du RSI mais n’annonce pas de programme claire sur ce sujet, sorte de “must have” lancé dans son programme il semblerait que le camp socialiste n’a pas creusé la question.

François Asselineau :

Le candidat du FREXIT propose une suppression du RSI et de ralier tous les indépendants au régime général avec des souplesses de cotisation en fonction des difficultés à générer du chiffre d’affaires pour les indépendants. Peu de détails sur ce programme avec un conflit certain si une souplesse de cotisation est accordé à une part des structures du régime général…

Pour le reste, aucune mention n’est faite sur les paliers ou faciliter l’ubérisation dont il est clairement contre qui est dans la continuité de son programme et du FREXIT.

Nicolas Dupont-Aignan :

Le candidat fervant défenseur de ce débat à 11 et représentant de Debout La France s’est fait remarqué par son départ d’un journal télévisé pour demander l’équité entre tous les candidats.

Cette pugnacité n’ai pas mis à profit d’un programme claire pour les indépendants, la seule mention relatant de ce régime fait part d’un abandon du RSI pour la création d’un nouveau régime mais aucun détail n’est donné.

Jacques Cheminade :

Le candidat du parti Solidarité & Progrés et opposant farouche au capitalisme & aux grandes entreprises durant le débat, propose de créer un “Statut social unique des actifs” et donc d’englober tous les types de travailleurs dans un même régime plus simple mais sans précisions. Le sujet des travailleurs indépendants n’est qu’éludé et aucun détails n’est donné sur l’avenir de ces millions de travailleurs hormis une attaque sur l’Ubérisation” vu comme une attaque des modèles américains…

Les autres candidats défenseurs des travailleurs, des ouvriers ou des paysans ne mentionnent pas dans leur programme de modifications ou de réelles réformes pour le travail indépendant et les nouveaux modèles. Défenseurs de leurs électorats respectifs ces candidats ont attaqué les 4 favoris. Jean Lasalle, Nathalie Arthaud ou Philippe Poutou auront peut-être l’occasion de proposer une vrai prise de position lors du prochain débat qui nous l’espérons, ne restera pas en surface des sujets de fonds notamment sur l’emploi.

17796221_1367402190004278_7526076037513392727_n

Au plaisir de vous avoir apporté plus de précisions sur les positions de chacun des candidats, nous vous souhaitons une bonne lecture des programmes détaillés de chacun des candidats.

Matthieu Perillaud

Cofondateur SOSJOBER

#Republique #devoirdevoter

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s