SOSJOBER au Totem RH BPI France 23 Mars 2017

La semaine dernière, nous nous sommes rendus à l’évènement organisé par la BPI dans ses locaux au 6 boulevard Haussmann dans le cadre de son incubateur BPI Hub Start-up.

Cette initiative créée en 2015 a pour vocation d’accompagner des start-ups en phase d’accélération et de trouver des synergies entre start-up & grands groupes ainsi que les aider financièrement. En créant de réels échanges entre innovation & grands groupes, la volonté de Cécile Brosset, Directrice de BPI France Le Hub est de montrer en initiant un point de contact et des discussions entre tous les acteurs d’un secteur de marché, des synergies se crééent et accélérent le marché en lui-même en créant de la valeur pour tous.

L’évènement du 23 Mars s’est intéressé au marché des ressources humaines depuis l’embauche jusqu’à la gestion dans les grands groupes en passant par la valorisation des compétences internes.

Débutant par une keynote de Nicolas Hernandez, fondateur & CEO de 360Learning, société proposant des cours en ligne pour faire monter en compétences ses collaborateurs en interne, présente durant une dizaine de minutes un point de vue sur la culture digitale & libérée des entreprises qui aujourd’hui se transforment. En effet, comme nous avons pu l’exposer en évoquant le dernier livre de Gilles Babinet, le mode de management des entreprises mutent avec une horizontalité du management, une liberté de décision et d’innovation plus grande valorisant l’initiative. Nicolas dessine un futur où valoriser et faire monter les compétences internes permettront de fluidifier les échanges entre les collaborateurs avec des compétences transversent et plus bornées à un seul poste. L’équipe SOSJOBER se joint totalement à cette vision et nous sommes certains qu’en aidant tout un chacun à évoluer on améliore la performance globale.

La première table ronde réunit les représentantes de Manpower Group & la Société Générale qui ont adopté depuis plus d’une dizaine d’années une stratégie de projets communs avec des start-ups digitales jusqu’à certaines acquisitions comme celle de Monster par Manpower. Il en ressort une volonté claire de discuter, de découvrir et d’intégrer des solutions innovantes rapidement et pour cela chacune de ses sociétés ouvrent des concours, des appels d’offre ou des contacts directs avec des start-ups disruptives comme le précise Gwenaelle de la Roche CMO chez Manpower Group.

Avec une keynote de Jonathan Azoulay, CEO de Talent.io et une table ronde sur les axes d’attractivité des start-ups RH pour les fonds d’investissements avec Pauline Roux d’Elaia Partners, Alexandra Alberti Vedrenne de Eric Salmon & Partners ainsi qu’Audrey Soussan de Ventech & Bénédicte Raphélis de Soissan, CEO de Clustree le public a pu comprendre les distinctions et le foisonnement de nouvelles starts-ups autour des Jobboards, des accélérateurs de compétences ou encore de algorithmes de matching…

Cependant aujourd’hui, comme a pu le préciser Pauline Roux , il est important de souligner qu’il ne suffit pas d’un système de “matching” de compétences et qu’il faut aller vers une vrai innovation technologique ou une réelle innovation d’usage remettant les valeurs humaines au centre de l’axe de différenciation. Les fonds restent plus timides sur les initiatives RH et vont plus accompagner des sociétés déposant des brevets ou ayant fait preuve d’une viabilité forte, série A ou supérieure.

La fin de l’évènement a été tourné vers l’abolition des frontières et la facilité à l’embauche avec une intervention de Clément Alteresco CEO de BAP (bureaux à partager) qui témoigne des échanges vertueux des espaces ouverts d’échanges qu’il a créés puis une table ronde entre Reynald Chapuis, directeur UX & Digital chez Pole Emploi, François Moullec CEO de Future Is Good & Valérie Gaudart DRH Engie.

L’effet nomade d’un employé n’est plus à prouver et on est bien loin de l’utopie de l’entreprise paternaliste qui accompagne un employé durant 30 ans comme Michelin dans la période d’après-guerre. Durant cette table ronde outre ce constat les orateurs ont présenté encore une fois une volonté d’améliorer les échanges et de minimiser les erreurs RH qu’il s’agisse de réseau communautaire ou d’analyse des compétences via les outils cités précédemment.

Reynald Chapuis a d’ailleurs appuyer ces entreprises en créant plusieurs initiatives “digitales” chez Pôle Emploi et en travaillant main dans la main avec des entreprises RH pour améliorer l’employabilité des chômeurs et a donc été très sensible à l’initiative SOSJOBER.

Cet évènement était le premier du genre en France, avec pour une fois tous les types d’acteurs et les institutionnels rassemblés au même endroit. Un vrai brainstorming de tous ces acteurs seraient une possible initiative pour améliorer encore le dynamisme de ce marché.

Un grand merci à la BPI de nous avoir invité et de nous soutenir dans notre projet, de nombreux speakers sont déjà nos interlocuteurs et nous vous annoncerons très prochainement de grands partenariats.

#LetsrockRH

Perillaud Matthieu / Co-fondateur SOSJOBER

49c7b26f-0bba-413f-b00f-f15de20eb900-large

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s